Domaine Des Quartiers Du Sancerrois

élevage familial de dogue du Tibet dans le Cher

Ce qu'il faut savoir...

Son histoire: 

Des traces dans l'histoire nous apprennent que ce chien est une race très ancienne, un des principaux ancêtre des molossoïdes actuel. Très utile à l'homme, il était symbole de force et de courage. Même son aboiement fut décrit comme unique et extrêmement prisé. Ainsi, Alexandre le grand (4ème siècle avant Jésus Christ) ou encore l'empereur de Chine de l'année 1121 avant notre ère s'en virent offrir.

Chien de travail ancestral des bergers nomades de l'Himalaya, de garde des troupeaux de yacks en Chine (des récits décrivent des scènes avec seulement 2 ou 3 gardiens pour des troupeaux de 300!!) ou chien de garde des monastères tibétains (ils étaient choisis car féroces envers tigres, loups ou léopards), il baigne dans la tradition depuis sa découverte dans l'Antiquité.                                       

                                                             

 On raconte que les caravaniers d'Asie laissaient les chiots dans la neige pendant des heures, pour ne garder que les survivants, les plus solides, capables alors de devenir assez forts pour les défendre contre les bandits.

Les romains les utilisaient aussi, lors de campagnes de guerre, dressés au guet, aux liaison ou encore à l'arène.

Il faudra attendre le XVIIIe siècle et la colonisation des Indes par les britanniques pour que les occidentaux découvrent cette race, et le XIXe pour en importer.  

     

 

Son caractère:

 Souvent décrit comme chien-chat, il est assez indépendant, malgré un grand attachement à son maître et un dévouement à toute épreuve. Il a besoin de beaucoup d'espace, et n'est pas fait pour la vie en appartement. Heureux tant qu'il peut gambader dehors!!

Excellent chien de garde, il peut attaquer en cas de danger, il faut donc qu'il soit mis entre de bonnes mains, surtout les mâles.

 

 C'est un bon gardien, calme et docile, si l'éducation est bien faite; on peut dire que c'est la force tranquille.  

Il faut lui montrer tôt où est sa place dans la famille, ce qui nécessite un travail de longue haleine. Il faut se montrer ferme mais jamais brutal, et ainsi acquérir sa confiance, son respect et un dévouement sans faille. 

S'il est distant avec les inconnus, il est naturellement tendre, et protecteur avec sa famille, surtout avec les enfants, avec lesquels il se montre très doux. Au Tibet, un enfant peut calmer un dogue du Tibet agressif, l'empêchant même d'attaquer. 

Très attentif, il accepte les visiteurs que ses maitres acceptent, tout en les surveillants du coin de l'oeil. Même endormi, il garde un oeil ouvert sur cet inconnu entré dans son territoire.

Avec les autres animaux, il les comptera comme autant d'être sous sa protection, s'ils ont été présentés assez tôt. Par contre, il peut se montrer dominant avec ses congénères, surtout de grande taille, ce pourquoi il faut commencer très jeune à le sociabiliser. 

 

 

 Quelques photos montrant des particularités telles que sa crinière, qui fait penser à un lion, sa queue touffue en tire bouchon, ou encore ses variantes de couleur: il peut être d'un noir intense, marqué de fauve (« feu ») ou non ; bleu (gris), marqué de fauve ou non ; ou encore zibeline, doré, d’un fauve intense au rouge soutenu. Les marques fauves (« feu ») vont d’un châtain vif à une couleur plus claire.

                                       

                                                                  

 

 

 

Members Area

Recent Blog Entries

Recent Photos

Recent Forum Posts

Recent Videos

Newest Members